Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion"

jeudi 4 janvier 2018

Le 31 au soir je suis tombée amoureuse de Vincent Dedienne

Contrairement aux journalistes qui sont invités aux avant-premières des spectacles, 

 

nous autres blogueurs devons décider par nous même. C'est pourquoi je suis allée voir le spectacle de Vincent Dedienne... le dernier jour, ce 31 décembre aux Folies Bergères.  Un peu tard pour une promo efficace mais tant pis. J'ai trop envie de vous en parler car j'ai A-DO-RÉ !


 

Vincent Dedienne ne fait rien comme les autres : 

 

Il est seul sur scène, mais ne veux pas appeler son spectacle One Man Show. 

Il préfère "Autoportrait". D'ailleurs c'est quoi un autoportrait pour vous ? (Il pose la question pendant le spectacle).

 

Il ne veut pas entrer dans le moule des spectacles à sketchs mais il en fait quand-même. 

Par exemple pour ne pas sombrer dans la caricature il fait un sketch sur une nana de pôle Emploi. En mode, "qu'est ce qu'on va trouver comme anti-héro" il fait fort hi hi.
En fait c'est qu'il a trop envie de porter des chaussures de filles !

 

Et surtout il arrive sur scène à poil 

et ne veut pas -non surtout pas- qu'on pense qu'il se met à nu dans son spectacle. Bon, le fait qu'il parle de son enfance et de sa sexualité avec tendresse et humour, qu'il montre ses parents adoptifs et son premier spectacle à 14ans avec une choucroute sur la tête n'a rien a voir avec le fait qu'il se mette à nu, non non.


En revanche, à la fin du spectacle, après avoir salué, quand il revient, devant le rideau baissé, là, c'est lui. C'est Vincent Dedienne. Habillé mais nu. Il remercie son public avec une telle sincérité qu'on a envie de pleurer d'émotion. J'ai du m'accrocher à mon siège pour ne pas monter sur scène lui faire un câlin.

L'Amour l'Amour... Oui, Vincent tu as tout compris. C'est la chose la plus importante. Tu m'as touchée en plein coeur. Je t'aime.


Mops

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire